Isabeau et Les Chercheurs d'Or

by Les Chercheurs d'Or

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Full Digital Discography

    Get all 5 Les Chercheurs d'Or releases available on Bandcamp and save 35%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Caballero, Voyous, APOLLO, Isabeau et Les Chercheurs d'Or, and Les Chercheurs d'Or. , and , .

    Purchasable with gift card

      $24.05 CAD (35% OFF)

     

1.
je n’ai pas peur de l’amour je ne crains que le vide si j’y pense en t’attendant c’est que je crains le pire j’ai peine à résister il me vient des idées donne-moi un peu d’espoir nous sommes seuls dans le noir tu sais l’amour m’a rendue malheureuse je n’ai pas peur de l’orage je ne crains pas la pluie mais lorsque tu m’abandonnes au milieu de la nuit je n’peux plus respirer j’ai la gorge serrée donne-moi ton corps à boire je suis au désespoir tu sais l’amour m’a rendue malheureuse j’ai regardé vers le ciel et compté les soupirs j’ai tassé tous les mirages pour trouver ton sourire je n’aurai pas le courage de combattre l’ennui mais que faire en t’attendant au moins toute une vie ne me fais pas marcher donne-moi juste un baiser j’ai perdu tout espoir je suis seul dans le noir tu sais l’amour m’a rendue malheureuse l’amour m’a rendue malheureuse
2.
03:41
j’me lève de bon matin j’regarde de quel bord le vent vient le ciel est ben peureux rien pour m’empêcher d’être heureuse fais tes bagages on sort on s’en va r’faire le monde encore toé pis moé dans mon bazou et le soleil qui nous rend fous les routes de gravelle ou d’argent nous mèneront toutes vers l’océan on change de décor à l’envi on s’envole pour la Gaspésie attache-toé mon amour on part dans mon automobile en or dix milles à la seconde dans mon bazou qui est tout rouillé et si le tonnerre gronde on pourra toujours se coller les routes de gravelle ou d’argent nous mèneront toutes vers l’océan on change de décor à l’envi on s’envole pour la Gaspésie attache-toé mon amour on part dans mon automobile en or mon réservoir est vide je t’attendrai jusqu’à demain j’me perds din’ perséides là j’pense à toi ça m’fait du bien viens avec moi sur les dunes s’emmêler dans un clair de lune chante-moi ta ritournelle décroche-moi une étoile dans l’ciel les routes de gravelle ou d’argent nous mèneront toutes vers l’océan on change de décor à l’envi on s’envole pour la Gaspésie attache-toé mon amour on part dans mon automobile en or les routes de gravelle et d’argent nous ont menés à l’océan asteure qu’on est rendu ici on peut s’envoler pour Souris attache-toé mon amour on part dans mon automobile en or
3.
j’ai une guitare et des souvenirs ô soupir, ô soupir pis ben du temps pour des sourires oh désir comme dans un film de Clint Eastwood Hollywood, Hollywood je suis l’méchant, eux les gentils Hollywee western américain qui vaut pas un clou et dans la grande ville, je suis un voyou je chante yadelodelididadelididou et prends mes jambes à mon cou ils ont donné l’country aux chiens et soudain, et soudain ma guitare ne valait plus rien incertain j’te donne une pomme, tu m’donnes ton gun I become, I become une autre qui aura peur de personne lots of fun western américain qui vaut pas un clou et dans la grande ville, je suis un voyou je chante yadelodelideladelididou et prends mes jambes à mon cou et je n’ai plus rejoué depuis beau fusil, beau fusil je ne reviendrai pas ici pas ici un jour on me trouera le dos rodéo, rodéo tu me renieras toi aussi bel ami western américain qui vaut pas un clou et dans la grande ville, je suis un voyou je chante yadelodelididadelididou et prends mes jambes à mon cou et prends mes jambes à mon cou
4.
je n’peux plus te chasser de mon cœur quand j’essaie, les matins me font peur j’ai voulu t’oublier Dieu sait qu’j’ai essayé mais tu as fait monter la vapeur j’te parie qu’t’aimes ça tirer les pleurs t’es du genre Roméo sans honneur et crois-tu qu’il est bien sage de semer des mirages toi qui as fait chavirer mon cœur je n’peux plus te chasser de mon cœur quand j’essaie, les matins me font peur j’ai voulu t’oublier Dieu sait qu’j’ai essayé mais tu as fait monter la vapeur et pour toi l’amour est sans douleur tu fuis toujours au moindre malheur tu as beau me mentir j’te laisserai pas partir toi qui as fait chavirer mon cœur je n’peux plus te chasser de mon cœur quand j’essaie, les matins me font peur j’ai voulu t’oublier Dieu sait qu’j’ai essayé mais tu as fait monter la vapeur je n’peux plus te chasser de mon cœur je n’peux plus te chasser de mon cœur
5.
03:50
su’l bord d’l’étang un ouaouaron une brise du sud ma cabane en bois rond mon char qui rouille dans l’cimetière la mauvaise herbe qui pousse sur l’siège arrière ta voix résonne dans la savane j’entends mon nom qui s’perd dans la montagne l’écho de toi comme un cri d’mouette d’l’autre bord du lac viens m’faire l’amour dans’ bouette j’y cours, ça va être long mais j’m’en va’ faire le tour mon amour, c’est tellement loin peut-être j’va’ perdre mon tour pour toujours l’été est comme un doux baiser le lac est calme le temps s’est arrêté m’a te r’trouver dans l’crépuscule j’cours tellement vite qu’j’ai l’cœur qui fait des bulles dans l’marécage j’perds une bottine le jour s’en va le ciel devient marine ça vire au noir y’en r’mettent une couche de fait j’me pète le p’tit orteil s’une souche ça fait mal, j’ai pu rien pour allumer mon fanal mais j’y cours, ça va être long j’veux pas faire de détour mon amour la nuit est fraîche j’ai peur tellement peur d’oublier su’l bord d’l’étang un nénuphar qui se dévoile aux lueurs de l’aurore ton corps est chaud, ça goûte le miel prends-moi fais-moi monter au septième ciel c’est bon, le soleil qui ondule à l’horizon c’t’à notre tour on devrait rester icitte pour toujours mon amour
6.
03:14
quand vient l’aurore juste après la guerre les corps se colorent piétinés par les sabots et l’odeur de la mort m’écœure sur ma civière le sang dans la gorge le cœur à l’envers les chevaux livrent bataille générale et la terre est sale dans un rêve je revois ton visage ô mon ange tu es loin comme septembre je peux sentir la chaux qu’on étale sur les dépouilles caniveau les soldats ont tous mordu la poussière et goûté le fer je suis brisé le bruit des fusils me garde éveillé je croyais pouvoir survivre au matin un trou dans les reins dans un rêve je revois ton visage enfin la mort j’ai si mal et je suis seul triste sort la morphine a ramolli tous mes rêves et la vie me pèse je pars mon amour mon regard cherche refuge tout autour mais le noir a remplacé la lumière et gagné la guerre dans un rêve je revois ton visage ô mon ange tu es loin comme septembre
7.
je serai ton ombre qui te suit partout et à chaque instant je serai le vent, la pluie et le soleil qui frappent à ta porte lorsque viendra le temps où tu cherches le sommeil seul dans ton lit si les démons te hantent et viennent la nuit me laisseras-tu enfin dormir ici et voir à travers moi un reflet de toi difficile de croire que tu ne me vois pas là tout près de toi fais-moi une fleur je serai ton phare, la fin de tes cauchemars et tu n’auras plus peur quand tu cherches le sommeil seul dans ton lit si les démons te hantent et viennent la nuit me laisseras-tu enfin dormir ici et voir à travers moi un reflet de toi je serai ton ombre…
8.
04:45
je me soûle et l’estomac fait mal j’ai l’âme sale, c’est ma déraison mais la bouteille me réchauffe le cœur et l’ivresse peut noyer les malheurs le soleil se couche sur nos beaux jours la nuit se teinte de regrets j’ai si peur, j’ai froid prends-moi donc dans tes bras où j’me sens ben on est fous j’me sens ben et l’amour est doux c’est si fort quand tu m’tiens et nos corps ont le goût du vin j’ai la chair qui brûle et je suis sourde à l’absence où j’en perds la raison on n’entend que le bruit de la ville et je peine à finir la chanson le soleil s’éteint sur nos amours la brunante attise le chagrin j’ai la tête qui tourne et je m’endors enfin et j’me sens ben on est fous j’me sens ben et l’amour est doux c’est si fort quand tu m’tiens et nos corps ont le goût du vin je me soûle et l’estomac fait mal j’ai l’âme sale, c’est ma déraison mais la bouteille m’a réchauffé le cœur et l’ivresse a noyé les malheurs la lumière descend et tout autour les étoiles sont pâles à brailler j’ai l’échine défaite et la mémoire usée mais j’me sens ben on est fous j’me sens ben et l’amour est doux c’est si fort quand tu m’tiens et nos corps ont le goût du vin
9.
aujourd’hui elle s’est l’vée avec un goût amer la tempête est entrée par la porte d’en arrière pour une histoire de fesses dont ’est pas vraiment fière a‘ triché son chéri c’t’une fille de mauvaise vie a’ sauté dans son char viré au coin de la rue dans son rétroviseur a’ avait une gueule de perdue en passant devant l’église demande au p’tit Jésus: «aide-moi donc Saint-Esprit je vous salue Marie» mais l’bon dieu, lui a dit: «qu’est-ce que tu fais ici?» a’ ramassé son coeur trouvé son alibi est r’tournée à maison pour voir son bon mari trouve un mot sur la porte qui dit: «je suis parti» a figé su’l'perron en cherchant l’étincelle le soleil est tombé en déchirant le ciel quand y’est enfin rev’nu y’avait pas l’air d’un saint y’est entré en coup de vent une bouteille à la main a’ dit: «quand est-ce tu l’as su ? qu'est-c’que t’as entendu? y’a quelqu’un qui m’a vue? dis-moi qu’tu l’as pas cru?» avec la peur au ventre et des larmes dans les yeux avoir su a’ l’aurait pas trompé pour si peu a’ voulu un moment qu’y s’bercent tous les deux apaiser leurs tourments et raviver le feu ils ont tourné en rond en cherchant l’étincelle le soleil est tombé en déchirant le ciel y l’a r’gardée d’un air louche en entendant l’histoire attrapé un couteau qui traînait su’l comptoir y veux-tu y’ faire la peau ou ben y’en faire accroire? elle a serré les dents en comptant les trous noirs lorsqu’y a levé la main soudain a’ pas eu l’cran elle n’avait qu’une pensée l’espoir d’un autre temps dans un dernier soupir épousa un instant un souvenir heureux affalée dans son sang c’est la faute aux démons de l’épouse infidèle le soleil est tombé en déchirant le ciel
10.
j’vais nous bâtir une maison j’vais nous bâtir une maison j’vais nous bâtir une maison travaille fort, travaille fort c’est vraiment une grosse maison c’est vraiment une grosse maison c’est vraiment une grosse maison travaille fort, travaille fort si j’pariais ô malheur j’aurais p’têt l’idée d’fou de lâcher le poker pour me faire un p’tit coin doux si j’buvais ô malheur j’aurais p’têt l’idée d’fou de lâcher la boisson pour me faire un p’tit coin doux si j’priais ô bonheur j’nous mettrais tout’ su’l coup faudrait bénir les jobbeurs pour qu’on l’ait not’ p’tit coin doux
11.
05:14
dans un taudis cafard t’as calé ta grosse bière tu roules en d’sous d’la table au bord de t’sentir seul j’te vole un brin d’jasette encore la p’tite misère mais t’as déjà mis tes raquettes tu pars avant l’hiver ça rentre dans l’corps j’sais pas quoi faire j’retourne au bar un dernier verre encore à boire on s’prend un verre de brune ton visage reste de pierre t’es comme un poisson-lune qui nage au fond d’la mer la tête en d’sous d’l’eau frette laver nos vieilles amours quand ça reste collé comme une mouche qui chatouille les contours ça rentre dans l’corps j’sais pas quoi faire j’retourne au bar un dernier verre encore à boire dehors la ville s’attend à voir revenir le jour on va sortir tout croche écorchés par l’amour si c’était pas si lourd à porter un cœur rempli d’gravelle on pourrait tout recommencer les cavaliers en selle ça rentre dans l’corps j’sais pas quoi faire j’retourne au bar un dernier verre encore à boire… encore à boire
12.
un jour de panne sur le highway j’ai besoin d’aide mon char va mal un jour de panne sur le highway j’ai besoin d’aide mon char va mal samaritain, chauffeur de van donne-moi un lift jusqu’à Montréal ah, le Madrid c’est ben bon pis l’restaurant est pas trop sale ah, le Madrid c’est ben bon pis l’restaurant est pas trop sale samaritain, chauffeur de van donne-moi un lift jusqu’à Montréal mauvaise nouvelle d’la Grand’ Ville j’ai un ami qui est malade mauvaise nouvelle d’la Grand’ Ville j’ai un ami qui est malade samaritain, chauffeur de van donne-moi un lift jusqu’à Montréal ah, mon bazou dans ‘calvette ça aurait pu être fatal ah, mon bazou dans ‘calvette ça aurait pu être fatal samaritain, chauffeur de van donne-moi un lift jusqu’à Montréal un jour de peine sur le highway j’ai besoin d’aide mon chum va mal un jour de peine sur le highway j’ai besoin d’aide mon chum va mal samaritain, chauffeur de van donne-moi un lift jusqu’à Montréal
13.
03:00
viens avec moi Marguerite jusqu’au bord de l’eau la pierre elle est chaude et il fait si beau pour nous rendre à la rivière faudra partir tôt car la route est longue je n’ai pas d’auto viens avec moi Marguerite dans mon vieux canot il n’a pas d’allure mais il reste à flot tu sais je n’ai pas grand-chose je suis un hobo je n’ai qu’une guitare et un cœur d’oiseau «tu es noble voyageur tu as ce qu’il faut parle-moi d’amour trouve les bons mots» près de moi belle Marguerite là sous mon manteau t’emporterai à la mer dans mon sac à dos t’emporterai à la mer dans mon sac à dos

credits

released October 5, 2010

Isabeau Valois
François Gagnon
Simon Pelletier-Gilbert
Martin Racine
Cedrik Dessureault
et
Marie-Christine Roy sur «Septembre»

license

all rights reserved

tags

about

Les Chercheurs d'Or Quebec City, Québec

La musique des Chercheurs d'or se décore de toutes les Amériques. Le country-folk vigoureux des débuts a fait place à une proposition plus surréaliste et diversifiée.

contact / help

Contact Les Chercheurs d'Or

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Les Chercheurs d'Or, you may also like: